Lot 52

Nicolas SCHÖFFER (1912-1992)

Minisculpture, 1969

Technique mixte, métal et moteur
Editions DENISE RENE

H: 19.5 x L: 19.5 x P: 22.5 cm

Estimate : 400 € - 600 €

  • Detailed information
  • Author
  • How to bid ?

Nicolas SCHÖFFER (1912-1992)

Minisculpture, 1969

Technique mixte, métal et moteur
Editions DENISE RENE

H: 19.5 x L: 19.5 x P: 22.5 cm

Estimate : 400 € - 600 €


SCHÖFFER Nicolas (1912-1992)

Nicolas Schöffer est un artiste plasticien d’origine hongroise né en 1912 et décédé en 1992. Il est précurseur dans l’art cinétique et dans l’art cybernétique (art interactif). Il effectue un doctorat en droit et étudie aux Beaux-Arts de Budapest. Il s’installe ensuite à Paris, en 1936, où il fréquente l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts et expose au Salon d’Automne (1937) et au Salon des Indépendants (1938). Attiré par les nouvelles technologies, Schöffer réalise des œuvres picturales reposant sur un panel de formes géométriques. Il créé, en 1948, le spatiodynamisme : « l’intégration constructive et dynamique de l’espace dans l’œuvre plastique ». Selon lui, l’artiste doit utiliser les matériaux de son époque, ainsi il utilise la cybernétique qui est « la prise de conscience du processus vital qui maintient en équilibre l’ensemble des phénomènes ». Schöffer contribue de manière importante à l’Histoire de l’Art avec deux œuvres majeures : en 1955, il réalise la première sculpture interactive au monde, haute de 50 mètres et dotée de capteurs elle permet une interaction en temps réel entre l’œuvre et son public. En 1956 il réalise la première sculpture robotisée autonome intitulée CYSP 1. A la fin des années 1950, il intègre à son travaille le concept de lumino-dynamisme, c’est à dire des œuvres produisant des effets lumineux mobiles. Il s’intéresse ensuite à l’architecture et l’urbanisme qui lui permettent de créer « l’œuvre d’art total » : une ville cybernétique. En 1956, il présente un projet pour le quartier de la Défense : la TLC (Tour Lumineuse Cybernétique), le projet ne se réalisant par manque de budget. Il devient membre de l’Académie des Beaux-Arts en 1982. Ses œuvres sont aujourd’hui conservées dans le monde entier, musées et lieux publics.


How to bid?

 

Registering

To place bids, you need to create an account by clicking on “Register to bid,” which is very easy and takes only a few minutes.
You’ll be asked for your full contact details, as well as bank details.

Bidding

Once you’re connected, bidding is very simple. Simply type your maximum bid in the box, and our software will then bid on your behalf up to the amount registred – and never higher. If another bidder exceeds your maximum bid, you’ll be notified by email. After validating your maximum bid, you cannot change it unless you want to raise it up.

The auction's end time is the time in which the system is automatically going to award the lots. It awards one lot per minute, so if, for instance, the auction end time is 2 pm o’clock, at that moment the system is going to award the lot #1, at 2:01 pm the lot #2 and so on… Each lot have a specific end time which you can find at the lot’s description.

If there is a last minute bid, additional 3 minutes are added to the timer. It allows bidders to bid again without disturbing the other lots timers.

At the end of the auction countdown time, you win the auction if no other bidder has placed a maximum bid that is higher than yours.

Tracking

In your account, you’ll find a dashboard where you can track your auctions and favourites.

At the end of the auction, on your account you will find your invoice stating your purchase.

 

Any questions?Contact us

By telephone
+33 (1) 472 793 29

Online with our Contact form