Lot 9

BLANQUI (Adolphe)

BLANQUI (Adolphe) - 1798-1854. L.A.S. ""Blanqui"", Paris, 7 juillet 1853, 2 pp. ½ in-8, à (Émile) de Girardin. Intéressante et curieuse lettre. Blanqui est cloué à la maison par une terrible maladie de cœur ; il est hydropique, amaigri, sans forces. Les médecins lui assurent qu'il sera guéri dans six mois, ce qui ressemble fort pour lui aux calendes grecques : ""[…] A propos de calendes grecques, vous avez le beau rôle dans cette affaire d'Orient*. Voyez vous trois de ces quatre souverains, le Sultan, l'Empereur Nicolas et la Reine d'Angleterre PAPES, chefs de la religion chez eux et se croyant tous ORTHODOXES ? Quel dommage que l'Empereur Napoléon III ne soit pas quelque peu pape aussi ! Quatre papes en guerre pour soutenir une seule orthodoxie ! Ce serait curieux. Aujourd'hui, en 1853, en l'an de grâce des télégraphes électriques, des vapeurs à hélice et autres religions un peu plus vrais ! Ô vanité humaine ![…]"" * Juillet 1853 voit les prémices de la future guerre de Crimée opposant la Russie impériale et la coalition de la France et du Royaume-Uni autour de l'Empire Ottoman menacé par l'expansionnisme russe.
On y joint un billet autographe demandant à envoyer deux ou trois ouvrages (parmi une liste détaillée de 6 titres) pour Mr Blanqui, daté du 29 août (1849 selon une mention manuscrite au crayon).
Economiste, disciple de Jean-Baptiste Say, et publiciste, Adolphe Blanqui acheta en 1830 la prestigieuse École supérieure de commerce de Paris (fondée en 1819), dans laquelle il était professeur d'histoire commerciale et d'économie politique. Conservateur, à l'opposé de son frère le révolutionnaire socialiste Auguste Blanqui (1805-1881), dont il reste proche malgré tout, il est élu député de la Gironde en 1846. Il meurt le 28 janvier 1854, quelques mois après la rédaction de cette lettre donc.

Estimate : 80 € - 100 €

End the auction on 23 novembre à 14h 08mn 00s

Sale over

  • Detailed information
  • Author
  • How to bid ?

BLANQUI (Adolphe)

BLANQUI (Adolphe) - 1798-1854. L.A.S. ""Blanqui"", Paris, 7 juillet 1853, 2 pp. ½ in-8, à (Émile) de Girardin. Intéressante et curieuse lettre. Blanqui est cloué à la maison par une terrible maladie de cœur ; il est hydropique, amaigri, sans forces. Les médecins lui assurent qu'il sera guéri dans six mois, ce qui ressemble fort pour lui aux calendes grecques : ""[…] A propos de calendes grecques, vous avez le beau rôle dans cette affaire d'Orient*. Voyez vous trois de ces quatre souverains, le Sultan, l'Empereur Nicolas et la Reine d'Angleterre PAPES, chefs de la religion chez eux et se croyant tous ORTHODOXES ? Quel dommage que l'Empereur Napoléon III ne soit pas quelque peu pape aussi ! Quatre papes en guerre pour soutenir une seule orthodoxie ! Ce serait curieux. Aujourd'hui, en 1853, en l'an de grâce des télégraphes électriques, des vapeurs à hélice et autres religions un peu plus vrais ! Ô vanité humaine ![…]"" * Juillet 1853 voit les prémices de la future guerre de Crimée opposant la Russie impériale et la coalition de la France et du Royaume-Uni autour de l'Empire Ottoman menacé par l'expansionnisme russe.
On y joint un billet autographe demandant à envoyer deux ou trois ouvrages (parmi une liste détaillée de 6 titres) pour Mr Blanqui, daté du 29 août (1849 selon une mention manuscrite au crayon).
Economiste, disciple de Jean-Baptiste Say, et publiciste, Adolphe Blanqui acheta en 1830 la prestigieuse École supérieure de commerce de Paris (fondée en 1819), dans laquelle il était professeur d'histoire commerciale et d'économie politique. Conservateur, à l'opposé de son frère le révolutionnaire socialiste Auguste Blanqui (1805-1881), dont il reste proche malgré tout, il est élu député de la Gironde en 1846. Il meurt le 28 janvier 1854, quelques mois après la rédaction de cette lettre donc.

Estimate : 80 € - 100 €


How to bid?

 

Registering

To place bids, you need to create an account by clicking on “Register to bid,” which is very easy and takes only a few minutes.
You’ll be asked for your full contact details, as well as bank details.

Bidding

Once you’re connected, bidding is very simple. Simply type your maximum bid in the box, and our software will then bid on your behalf up to the amount in the box – and never higher. If another bidder exceeds your maximum bid, you’ll be notified by email. After validating your maximum bid, you cannot change it unless you want to raise it.

If there is a bid in the last minute(s), an  additional time is added. It allows bidders to bid again without disturbing the other lots timers.

At the end of the auction countdown time, you win the auction if no other bidder has placed a maximum bid that is higher than yours.

Tracking

In your account, you’ll find a dashboard where you can track your auctions and favourites.

At the end of the auction, on your account you will find your invoice stating your purchase.

 

Any questions?Contact us

By telephone
+33 (1) 472 793 29

Online with our Contact form