Lot 449

Monarchie de juillet.

Ensemble de 7 lettres de personnalités politiques et publiques de la Monarchie de juillet :

- BIGNON (Louis Pierre Édouard, baron, 1771-1841), 3 lettres :
L.A.S. Verclives, 10 juillet 1833, 1 p. in-8, au baron Fain, secrétaire du cabinet du Roi. Il le remercie de l'avoir informé que le rapport du ministre de la Guerre sur le sous lieutenant Moutardier a été renvoyé à la grande chancellerie de la légion d'honneur. Le Duc de Trévise ""a fait comprendre cet officier dans le plus prochain travail de présentation qu'il sera appellé à mettre sous les yeux du roi. Je désire fort que ce puisse être pour l'anniversaire des journées de juillet auquel nous touchons […]""
+ L.S., Vienne, 18 septembre 1809, 1 p. ½ in-f°, au comte Daru : ""[…] Sa Majesté l'Empereur et Roi vous ayant permis […] de nommer des Intendants pour plusieurs cercles, vous avez choisi Monsr. de Contades pour celui de Marbourg. Depuis vous m'avez engagé à vous donner quelques indications sur le partage à faire de la Styrie entre Mr de Contades et Monsr de Breteuil. La Styrie est composée de cinq cercles, savoir, ceux de Indenbourg, de Bruck, de Gratz, de Marbourg, de Cilly. Monsr. de Contades étant déjà désigné pour le cercle de Marbourg, il semble que celui de Cilly peut y être adjoint. Ces deux cercles se touchent : ce sont les plus méridionaux et les moins considérables de la province. Restent ceux de Indenbourg, de Gratz et de Bruck. On pourrait laisser ceux de Gratz et de Bruck à Monsr. de Breteuil, et celui de Indenbourg qui est le plus étendu de tous formerait une intendance à art. Cette division paraît répondre aux intentions de Sa Majesté en ne laissant à chaque intendant qu'un arrondissement plus rétréci sur lequel sa surveillance peut s'étendre avec plus de succès. […]""
+ L.S., Vienne, 13 novembre 1809, 2 pp. in-f°, au même à propos d'un litige sur un marché conclu en Autriche impliquant M. de La Borde et plusieurs nobles autrichiens.

- MONTALIVET (Camille, Comte de, 1801-1880), L.A.S. ""Montalivet"", Lagrange, 28 août 1876, 3 pp. 1/4 in-8 : ""[…] Je m'occup beaucoup de travaux sur l'histoire contemporaine à laquelle j'ai pris, vous le savez, depuis plus de cinquante ans, une part plus ou moins directe. […] Mais j'écris la plupart du temps pour moi-même, et surtout pour mes petits-fils qui ne doivent connaître eux-mêmes mes mémoires qu'après ma mort. C'est à eux que je confie le soin de décider à quel moment ils devront être publiés en tout ou en partie. […]"" Mais il reste disponible pour converser avec son correspondant depuis sa retraite sur les bords de Loire.

- PERIER (Casimir, 1777-1832), L.A.S., sl, 6 juin (sans année), 1 p. in-8 : ""[…] Le meilleur service à me rendre est, je crois, de ne pas parler de moi et vous comprenez, du reste, quelle réserve m'est imposée par mes nouvelles fonctions […]""

- REMUSAT (Charles de, 1797-1875), L.A.S., Lafitte, sd (17), 4 pp. in-8, à Jules Simon (1814-1896). Il lui conseille de rendre visite à (Victor) Duruy : ""[…] il n'a que faire de l'école d'Alexandrie mais la liberté religieuse et aussi le devoir. Quand il dit que vous êtes plus âgé que vos concurrents, il ne parle que de ceux entre qui il pourrait hésiter, comme Beaudrillard ou Janet car il a pris celui-ci en goût. […]"" Il continue ses conseils pour favoriser la candidature de J. Simon, comprend qu'il soit découragé et qu'il ait été tenté d'aller à Genève (lui-même a été tenté de partir pour l'Amérique). Il ne partage pas sa vision de la situation de l'Italie et en livre sa propre analyse.

- DUPONT DE L'EURE (Jean Charles, 1767-1855), Rouge-Périers, 23 novembre 1837, 2 pp. in-4 adressée au procureur du Roi à Louviers (défend la cause d'un dénommé Hébert, accusé à tort).

Estimate : 100 € - 150 €

End the auction on 13 septembre à 20h 32mn 00s

Sale over

  • Detailed information
  • Author
  • How to bid ?

Monarchie de juillet.

Ensemble de 7 lettres de personnalités politiques et publiques de la Monarchie de juillet :

- BIGNON (Louis Pierre Édouard, baron, 1771-1841), 3 lettres :
L.A.S. Verclives, 10 juillet 1833, 1 p. in-8, au baron Fain, secrétaire du cabinet du Roi. Il le remercie de l'avoir informé que le rapport du ministre de la Guerre sur le sous lieutenant Moutardier a été renvoyé à la grande chancellerie de la légion d'honneur. Le Duc de Trévise ""a fait comprendre cet officier dans le plus prochain travail de présentation qu'il sera appellé à mettre sous les yeux du roi. Je désire fort que ce puisse être pour l'anniversaire des journées de juillet auquel nous touchons […]""
+ L.S., Vienne, 18 septembre 1809, 1 p. ½ in-f°, au comte Daru : ""[…] Sa Majesté l'Empereur et Roi vous ayant permis […] de nommer des Intendants pour plusieurs cercles, vous avez choisi Monsr. de Contades pour celui de Marbourg. Depuis vous m'avez engagé à vous donner quelques indications sur le partage à faire de la Styrie entre Mr de Contades et Monsr de Breteuil. La Styrie est composée de cinq cercles, savoir, ceux de Indenbourg, de Bruck, de Gratz, de Marbourg, de Cilly. Monsr. de Contades étant déjà désigné pour le cercle de Marbourg, il semble que celui de Cilly peut y être adjoint. Ces deux cercles se touchent : ce sont les plus méridionaux et les moins considérables de la province. Restent ceux de Indenbourg, de Gratz et de Bruck. On pourrait laisser ceux de Gratz et de Bruck à Monsr. de Breteuil, et celui de Indenbourg qui est le plus étendu de tous formerait une intendance à art. Cette division paraît répondre aux intentions de Sa Majesté en ne laissant à chaque intendant qu'un arrondissement plus rétréci sur lequel sa surveillance peut s'étendre avec plus de succès. […]""
+ L.S., Vienne, 13 novembre 1809, 2 pp. in-f°, au même à propos d'un litige sur un marché conclu en Autriche impliquant M. de La Borde et plusieurs nobles autrichiens.

- MONTALIVET (Camille, Comte de, 1801-1880), L.A.S. ""Montalivet"", Lagrange, 28 août 1876, 3 pp. 1/4 in-8 : ""[…] Je m'occup beaucoup de travaux sur l'histoire contemporaine à laquelle j'ai pris, vous le savez, depuis plus de cinquante ans, une part plus ou moins directe. […] Mais j'écris la plupart du temps pour moi-même, et surtout pour mes petits-fils qui ne doivent connaître eux-mêmes mes mémoires qu'après ma mort. C'est à eux que je confie le soin de décider à quel moment ils devront être publiés en tout ou en partie. […]"" Mais il reste disponible pour converser avec son correspondant depuis sa retraite sur les bords de Loire.

- PERIER (Casimir, 1777-1832), L.A.S., sl, 6 juin (sans année), 1 p. in-8 : ""[…] Le meilleur service à me rendre est, je crois, de ne pas parler de moi et vous comprenez, du reste, quelle réserve m'est imposée par mes nouvelles fonctions […]""

- REMUSAT (Charles de, 1797-1875), L.A.S., Lafitte, sd (17), 4 pp. in-8, à Jules Simon (1814-1896). Il lui conseille de rendre visite à (Victor) Duruy : ""[…] il n'a que faire de l'école d'Alexandrie mais la liberté religieuse et aussi le devoir. Quand il dit que vous êtes plus âgé que vos concurrents, il ne parle que de ceux entre qui il pourrait hésiter, comme Beaudrillard ou Janet car il a pris celui-ci en goût. […]"" Il continue ses conseils pour favoriser la candidature de J. Simon, comprend qu'il soit découragé et qu'il ait été tenté d'aller à Genève (lui-même a été tenté de partir pour l'Amérique). Il ne partage pas sa vision de la situation de l'Italie et en livre sa propre analyse.

- DUPONT DE L'EURE (Jean Charles, 1767-1855), Rouge-Périers, 23 novembre 1837, 2 pp. in-4 adressée au procureur du Roi à Louviers (défend la cause d'un dénommé Hébert, accusé à tort).

Estimate : 100 € - 150 €


How to bid?

 

Registering

To place bids, you need to create an account by clicking on “Register to bid,” which is very easy and takes only a few minutes.
You’ll be asked for your full contact details, as well as bank details.

Bidding

Once you’re connected, bidding is very simple. Simply type your maximum bid in the box, and our software will then bid on your behalf up to the amount registred – and never higher. If another bidder exceeds your maximum bid, you’ll be notified by email. After validating your maximum bid, you cannot change it unless you want to raise it up.

The auction's end time is the time in which the system is automatically going to award the lots. It awards one lot per minute, so if, for instance, the auction end time is 2 pm o’clock, at that moment the system is going to award the lot #1, at 2:01 pm the lot #2 and so on… Each lot have a specific end time which you can find at the lot’s description.

If there is a last minute bid, additional 3 minutes are added to the timer. It allows bidders to bid again without disturbing the other lots timers.

At the end of the auction countdown time, you win the auction if no other bidder has placed a maximum bid that is higher than yours.

Tracking

In your account, you’ll find a dashboard where you can track your auctions and favourites.

At the end of the auction, on your account you will find your invoice stating your purchase.

 

Any questions?Contact us

By telephone
+33 (1) 472 793 29

Online with our Contact form