Lot 4

Auguste RODIN (1840-1917)

Éternel Printemps, second état, 4ème réduction dite aussi «n°2» (1905-1910)

Bronze à patine brune claire
Signé «Rodin» sur le côté droit du tertre, avec la marque de fondeur «F. Barbedienne, Fondeur» sur le côté gauche et avec les lettres « 8 L L » frappées au tas à l’intérieur.
Conçu en 1884, cette taille réduite en 1898, a été fondue entre 1905 et 1910.
Un certificat de Monsieur Jérôme LE BLAY sera remis à l'acquéreur
Cette œuvre sera incluse dans les archives du Comité Rodin en vue de la publication du Catalogue Critique de l’Oeuvre Sculpté d’Auguste Rodin actuellement en préparation à la galerie Brame & Lorenceau sous la direction de Jérôme Le Blay sous le numéro 2013-4236B.

Note de l'expert:
Auguste Rodin a convenu le 6 juillet 1898 avec la fonderie Leblanc-Barbedienne d’un contrat d’édition de 10 ans renouvelable pour le Baiser et l’Eternel Printemps, en plusieurs tailles pour chacun de ces deux sujets et en une quantité non limitée. Un plâtre obtenu par moulage d’un marbre fut initialement confié à la fonderie Leblanc-Barbedienne qui en fit réaliser des réductions par le principe de la machine de réduction mécanique d’Achille Collas dont Barbedienne détenait le brevet.

L’édition de l’Eternel Printemps, second état comprenait initialement 3 tailles, respectivement de 64 cm, 40 cm et 25 cm auquel fut rajoutée une réduction d’une hauteur de 52 cm en 1900. Selon les recensements, on dénombre entre 63 et 69 exemplaires de la 4ème réduction d’une hauteur de 25 cm produits entre 1898 et 1918.

H: 24.6 x L: 31.2 x P: 18.6 cm

Estimate : 120 000 € - 150 000 €

  • Detailed information
  • Author
  • How to bid ?

Auguste RODIN (1840-1917)

Éternel Printemps, second état, 4ème réduction dite aussi «n°2» (1905-1910)

Bronze à patine brune claire
Signé «Rodin» sur le côté droit du tertre, avec la marque de fondeur «F. Barbedienne, Fondeur» sur le côté gauche et avec les lettres « 8 L L » frappées au tas à l’intérieur.
Conçu en 1884, cette taille réduite en 1898, a été fondue entre 1905 et 1910.
Un certificat de Monsieur Jérôme LE BLAY sera remis à l'acquéreur
Cette œuvre sera incluse dans les archives du Comité Rodin en vue de la publication du Catalogue Critique de l’Oeuvre Sculpté d’Auguste Rodin actuellement en préparation à la galerie Brame & Lorenceau sous la direction de Jérôme Le Blay sous le numéro 2013-4236B.

Note de l'expert:
Auguste Rodin a convenu le 6 juillet 1898 avec la fonderie Leblanc-Barbedienne d’un contrat d’édition de 10 ans renouvelable pour le Baiser et l’Eternel Printemps, en plusieurs tailles pour chacun de ces deux sujets et en une quantité non limitée. Un plâtre obtenu par moulage d’un marbre fut initialement confié à la fonderie Leblanc-Barbedienne qui en fit réaliser des réductions par le principe de la machine de réduction mécanique d’Achille Collas dont Barbedienne détenait le brevet.

L’édition de l’Eternel Printemps, second état comprenait initialement 3 tailles, respectivement de 64 cm, 40 cm et 25 cm auquel fut rajoutée une réduction d’une hauteur de 52 cm en 1900. Selon les recensements, on dénombre entre 63 et 69 exemplaires de la 4ème réduction d’une hauteur de 25 cm produits entre 1898 et 1918.

H: 24.6 x L: 31.2 x P: 18.6 cm

Estimate : 120 000 € - 150 000 €

Origin :

Collection privée, Rhône-Alpes


RODIN Auguste (1840-1917)

Auguste RODIN nait à Paris en 1840. Il développe rapidement un goût pour le dessin. A l’âge de quatorze ans ses parents l’inscrivent à l’Ecole Impériale de Dessin alors dirigée par Lecocq. Son professeur de modelage est Jean-Baptiste Carpeaux. La formation est classique et s’inspire des codifications du XVIIIème. Rodin est fortement marqué par cet enseignement dont il conserve la science du relief et le goût des formes souples. Il travail sans relâche jusqu’à ses dix-huit ans. Il se présente alors trois fois au concours d’entrée de l’Ecole des Beaux-Arts mais échoue chaque année. Son style était déjà plus personnel et ne correspondait plus au goût académique.
Comme il lui fallait gagner sa vie, il travaille chez un ornemaniste sans abandonner ses ambitions. Par ailleurs, il entre donc dans l’atelier de Carrier-Belleuse, et devient le praticien de plusieurs sculpteurs. Après la guerre de 1870, entraîné par Antoine Van Rasbourg, il part pour la Belgique. Les deux artistes réalisent plusieurs commandes pour la ville dont les cariatides pour le Palais de la Bourse. Après cinq années passées dans la capitale belge, il rentre à Paris mais sa situation financière reste précaire, nombres de ses modèles sont détruits faute de pouvoir les faire mouler.
En 1876, Auguste Rodin entreprend un premier voyage en Italie où il s’émerveille du travail de Donatello et, surtout, de celui de Michel-Ange. L’Homme qui s’éveille à la Nature, présenté au Salon de 1877, en plus d’être une des premières œuvres conservées de l’artiste, témoigne de ces influences. Le voyage italien est complété l’année suivante par un cheminement à travers la France ; l’artiste s’arrête sur les sculptures gothiques qu’il étudiera toute sa vie durant. Autour de 1880, pour s’assurer un revenu régulier, il entre à la Manufacture de Sèvres où il réalise des décors sur céramique. C’est avec son exposition personnelle place de l’Alma lors de l’Exposition Universelle de 1900 qu’il acquiert la reconnaissance du public.
Le Musée Rodin ouvre dans l’hôtel Biron, construit par Gabriel, ouvre en 1918, l’année suivant le décès de l’artiste.


How to bid?

 

Registering

To place bids, you need to create an account by clicking on “Register to bid,” which is very easy and takes only a few minutes.
You’ll be asked for your full contact details, as well as bank details.

Bidding

Once you’re connected, bidding is very simple. Simply type your maximum bid in the box, and our software will then bid on your behalf up to the amount registred – and never higher. If another bidder exceeds your maximum bid, you’ll be notified by email. After validating your maximum bid, you cannot change it unless you want to raise it up.

The auction's end time is the time in which the system is automatically going to award the lots. It awards one lot per minute, so if, for instance, the auction end time is 2 pm o’clock, at that moment the system is going to award the lot #1, at 2:01 pm the lot #2 and so on… Each lot have a specific end time which you can find at the lot’s description.

If there is a last minute bid, additional 3 minutes are added to the timer. It allows bidders to bid again without disturbing the other lots timers.

At the end of the auction countdown time, you win the auction if no other bidder has placed a maximum bid that is higher than yours.

Tracking

In your account, you’ll find a dashboard where you can track your auctions and favourites.

At the end of the auction, on your account you will find your invoice stating your purchase.

 

Any questions?Contact us

By telephone
+33 (1) 472 793 29

Online with our Contact form